#5-Cadrage et dessin par les contours

Bonjour Petit cro’coeur,

D’après nature, cadrage,  perspective et dessin par les contours

Vous êtes de plus en plus nombreux à suivre ces tutos je ne pensais franchement pas que mes petites explications déchainent autant les foules. Vous me mettez le pression et je dois dire que cette semaine j’ai un peu de mal…. j’ai plutôt surtout très mal à la tête et bien du mal à me concentrer mais bon je ne vais pas me laisser abattre par une sinusite chronique non?

Donc ce tuto s’adresse à ceux et celles, surtout celles d’ailleurs qui sont beaucoup plus nombreuses à partager leurs pages  qui ont fait le premier défi de la banane par le contour.

Vous allez dessiner par le contour ce que vous avez devant vous. Votre trousse, votre matériel de dessin, votre ordinateur, votre tasse à café préféré ,  trucs qui traînent devant vous ou comme moi kit de survie contre gros rub.

Lire la suite #5-Cadrage et dessin par les contours

#2-Gestes de base pour pratique du carnet de voyage- croquis au trait

 

Bonjour  petit cro’coeur,

Alors comment avez -vous trouvé ce petit exercice sur les « gribouillis » et leur petite mise en page? Eh si je vous dis qu’avec ces « petits gribouillis vous allez faire votre premier paysage. Mais si on y croit.

Regardez bien cette image,

petit paysage de neige en gribouillis

Vous les reconnaissez vos « choucroutes » qui forment les sapins, vos « crottes de chien fumantes » qui suggèrent les sapins à l’horizon, vos « p’tit points » pour l’épaisseur de la neige  hachures pour les ombres. Et oui tout le monde est là!!! Pour commencer vous allez imprimer cette page et découper le petit paysage à l’arbre en un carré de 8x8cm environ. Ensuite vous allez prendre une feuille de papier A4 type papier dessin 125gr pour coller tout cela dessus

 

Lire la suite #2-Gestes de base pour pratique du carnet de voyage- croquis au trait

# Trucs de composition et mise en page,

Bonjour petit cro’coeur,

Trucs de composition et mise en page

J’espère que vous avez profité de l’été pour réaliser de jolis carnets, faire plein de croquis. J’en ai vu passer quelques uns sur le groupe facebook et j’ai pu lire avec plaisir qu’un grand nombre d’entre vous se sont lancés grâce à mes tutos. Quel honneur pour moi et quel bonheur aussi de voir que vous progressez et prenez du plaisir à faire vos pages.

Cet été j’ai eu l’immense plaisir de faire un stage  à Oléron avec 2 fidèles membres de notre groupe. Cro’coeurs du premier jour elles ont souhaité perfectionner leur travail de mise en page durant toute une semaine. Que du bonheur!!! Des croquis sur le vif le matin, de la réflexion sur les compositions pour positionner les images dans la page, re croquis l’après midi, et  fins de journée  consacrées aux collages et peaufinages de nos mises en pages. Le tout autour de quelques apéros et plateaux d’huîtres.  J’en ai  profité pour faire mon propre carnet que je vous présente.  Un très grand nombre d’entre vous ont déjà pu le voir mais comme promis dans la vidéo je vais vous en expliquer le principe de réalisation.

Pour commencer ce carnet n’est pas un carnet escargot mais un carnet accordéon. Il est fabriqué à partir d’une feuille raisin, de papier dessin  200 gr à grain léger. J’ai simplement plié ma feuilles en 3 bandes de 3 morceaux  de 21.5 cm x 16.5 cm chaque. J’ai ajouté mes bandes bout à bout simplement avec du ruban adhésif pour faire un grand accordéon de 9 pages recto verso.

Pour ce carnet j’ai utilisé de feuilles de pochoirs que je réalise ( en vente sur la petite boutique de mon site) 

Pour la page de couverture

j’ai souhaité mettre en avant ce qui selon moi caractérise mon voyage.  En fond de page j’ai souhaité mettre la carte de l’île ce qui permet de mettre les différents lieux où nous avons dessiné. J’ai utilisé mon pochoir de phare pour en dessiner rapidement au feutre permanent la silhouette. Je n’ai alors eu qu’à ajouter le code couleur du phare de Chassiron grâce à mon stylo plume à encre soluble que j’ai travaillé à l’eau. Ce qui m’a également frappé à Oléron ce sont les couleurs franches des maisons d’ostréiculteurs et bateaux de pêche. Avec mon pochoir de lettres Stencil j’ai écrit le nom de l’île avec une couleur vive par lettre comme les maisons. L’immatriculation des bateaux commence par les lettres « I » et « O » pour ne pas les confondre avec les chiffres 1 et 0 ils sont une typographie particulière qui est souvent repris comme un logo. Comme je trouvais l’angle de ma page un peu fermé j’ai ajouté une mouette et un tracé léger de boussole (pochoir) qui  permettent de nous évader. Le décor est planté. Pour ne pas vous mentir j’ai réalisé cette page après plusieurs jours sur l’île car je souhaitais d’abord m’imprégner du lieu avant de faire ma page de couverture.

 Triptyque de Fort Royer,

Mon 1er triptyque. Aujourd’hui c’est la découverte du cite ostréicole de Fort-Royer ici les cabanes ne sont pas là pour le décor mais bien pour le travail. Un peu partout on y voit des cabanes plus ou moins bien restaurées. Je n’ose pas encore les couleurs franches et éclatantes. Sous mes yeux une vieille cabane. Va t’elle résister aux tempêtes de l’hiver prochain?  Ces cabanes misent à rudes épreuves de la mer et du ciel demandent un grand soin de la part de leurs propriétaires. Je décide donc d’immortaliser cette vieille cabane proche de l’effondrement. Je choisi mon angle de vue en fonction de la composition de ma page à venir.

  • Mon sujet principal est la vieille cabane, je la positionne au milieu de ma double page ( lorsque l’on manipule le carnet comme un livre)
  • Pour la lecture en triptyque je positionne la barque au milieu de la scène. Je la dessine vue de côté pour que sa forme fasse comme une flèche qui amène le regard vers la cabane qui doit rester mon sujet principal. Tout le paysage devant moi est lavé par le sel qui donne une couleur grise au charme fou de la morsure du temps.
  • Le paysage à l’horizon n’est que secondaire dans le choix de mon dessin je le traite donc rapidement par l’indication de quelques mats plantés dans la vase et préfère laisser la place pour ajouter le prospectus du lieu. Comme au final son texte ne me plait pas j’utilise l’espace en dessous pour raconter mon histoire.
  • Le code couleur. Ces vieux bois peint laissent échapper bon nombre d’cailles de peinture j’en ramasse quelques unes en harmonie avec le prospectus et couleur de la barque et cabane face à moi. J’ajoute discrètement un jus bleu léger sur la barque ainsi que quelques touches rouille orange en réponse avec les quelques taches du toit de la vieille cabane.
  • De notre dégustation d’huîtres j’ai gardé le set de table aux couleurs ocres jaune  qui se marient avec l’ensemble , pour ne pas faire un placard trop lourd je découpe l’espace prévu au dessin d’une huître pour y coller une véritable coquille sur l’empreinte que j’ai faite d’un morceau de poche d’huîtres. Là encore je colle le morceau de papier pour qu’il se dirige vers le point d’attention de ma page.

La Baudissière

Dans cette page très en couleur je ne savais pas où poser mes yeux tellement tout me faisait envie à dessiner.

  • Devant moi une superbe enfilade de maisons plus colorées les unes que les autres et cette petite cabane bleue qui appelle mes pinceaux; Je fais donc le choix de faire un rectangle pour y inscrire mon enfilade de cabanes (je ne le trace au feutre qu’une fois ma page finie et surtout je le trace en traits interrompus pour plus de vivant). Je fais attention de laisser de la place pour mon titre et petites illustrations découpées dans le doc touristique.
  • Chose faite je me déplace pour pouvoir dessiner cette jolie cabane bleue sur la berge en face. Soudain mon regard est attiré par le nombre de poteaux et de fils électriques qui traversent cette scène ce qui m’amuse j’ajoute donc quelques fils dans ma perspective.
  • C’est alors que je vois cette mouette rieuse qui depuis plus d’une heure se moque au dessus de moi. J’en saisi le croquis en gros plan qui va parfaitement combler le coin gauche de ma page. Pour donner un lien entre ma cabane et cette mouette j’ajoute un poteau électrique qui va me permettre de lier les éléments de ma composition.
  • Pour l’équilibre de ma page il me manque un élément imposant dans l’angle opposé de ma mouette. Je remarque que chaque faîtage de cabane est orné d’un épi en bois aux formes différentes et originales. Après avoir fait un album photo de chacun d’eux j’en dessine un en gros plan.

Et voilà vous savez comment naît, vit et se compose une mise en page.

Le défi de cette semaine

Sur une feuille format A4 maximum vous allez composer une mise en page sur le modèle de celle ci-dessus. Le thème que vous choisissez est totalement libre ainsi que le sens de votre feuille portrait ou paysage, par contre je veux que cette page comprenne :

  1. un croquis ou une photo (pour ceux qui ne se sentent pas à l’aise avec le dessin) dans un cadre rectangulaire,
  2. un autre croquis ou photo dans un cadre carré.
  3. un élément graphique pour lier les 2 cadres
  4.  un ou deux croquis en gros plan ( cela peut-être en dessin très simplifié, il suffit de bien travailler les ombres pour qu’un simple cercle devienne une jolie sphère…)
  5. un titre dans une typographie qui doit être soignée (pinterest déborde d’exemples de typos)
  6. une phrase de légende de présentation de votre scène.

Je propose ce défi  car plus on travaille plus on progresse. Mais chacun met la barre à son niveau en fonction de ses propres capacités. Alors que ce soit sur  ma boîte mail carnetsdelaurence@gmail.com ou sur le groupe  facebook atelier carnet de voyage (cliquer sur le lien) Ce groupe a toujours été bienveillant envers chacun quelque soit son niveau, et je tiens qu’il en soit toujours ainsi. Il y a de la place pour tous autant pour ceux qui débutent et que j’encourage que ceux qui ont des connaissances et qui du coup font bénéficier les autres de leur expérience.

Et si vous souhaitez recevoir mes tutoriels dans votre boite mail inscrivez-vous à mon infolettre