#20-Trucs de composition et mise en page,

Bonjour petit cro’coeur,

Trucs de composition et mise en page

J’espère que vous avez profité de l’été pour réaliser de jolis carnets, faire plein de croquis. J’en ai vu passer quelques uns sur le groupe facebook et j’ai pu lire avec plaisir qu’un grand nombre d’entre vous se sont lancés grâce à mes tutos. Quel honneur pour moi et quel bonheur aussi de voir que vous progressez et prenez du plaisir à faire vos pages.

Cet été j’ai eu l’immense plaisir de faire un stage  à Oléron avec 2 fidèles membres de notre groupe. Cro’coeurs du premier jour elles ont souhaité perfectionner leur travail de mise en page durant toute une semaine. Que du bonheur!!! Des croquis sur le vif le matin, de la réflexion sur les compositions pour positionner les images dans la page, re croquis l’après midi, et  fins de journée  consacrées aux collages et peaufinages de nos mises en pages. Le tout autour de quelques apéros et plateaux d’huîtres.  J’en ai  profité pour faire mon propre carnet que je vous présente.  Un très grand nombre d’entre vous ont déjà pu le voir mais comme promis dans la vidéo je vais vous en expliquer le principe de réalisation.

Pour commencer ce carnet n’est pas un carnet escargot mais un carnet accordéon. Il est fabriqué à partir d’une feuille raisin, de papier dessin  200 gr à grain léger. J’ai simplement plié ma feuilles en 3 bandes de 3 morceaux  de 21.5 cm x 16.5 cm chaque. J’ai ajouté mes bandes bout à bout simplement avec du ruban adhésif pour faire un grand accordéon de 9 pages recto verso.

Pour ce carnet j’ai utilisé de feuilles de pochoirs que je réalise ( en vente sur la petite boutique de mon site) 

Pour la page de couverture

j’ai souhaité mettre en avant ce qui selon moi caractérise mon voyage.  En fond de page j’ai souhaité mettre la carte de l’île ce qui permet de mettre les différents lieux où nous avons dessiné. J’ai utilisé mon pochoir de phare pour en dessiner rapidement au feutre permanent la silhouette. Je n’ai alors eu qu’à ajouter le code couleur du phare de Chassiron grâce à mon stylo plume à encre soluble que j’ai travaillé à l’eau. Ce qui m’a également frappé à Oléron ce sont les couleurs franches des maisons d’ostréiculteurs et bateaux de pêche. Avec mon pochoir de lettres Stencil j’ai écrit le nom de l’île avec une couleur vive par lettre comme les maisons. L’immatriculation des bateaux commence par les lettres « I » et « O » pour ne pas les confondre avec les chiffres 1 et 0 ils sont une typographie particulière qui est souvent repris comme un logo. Comme je trouvais l’angle de ma page un peu fermé j’ai ajouté une mouette et un tracé léger de boussole (pochoir) qui  permettent de nous évader. Le décor est planté. Pour ne pas vous mentir j’ai réalisé cette page après plusieurs jours sur l’île car je souhaitais d’abord m’imprégner du lieu avant de faire ma page de couverture.

 Triptyque de Fort Royer,

Mon 1er triptyque. Aujourd’hui c’est la découverte du cite ostréicole de Fort-Royer ici les cabanes ne sont pas là pour le décor mais bien pour le travail. Un peu partout on y voit des cabanes plus ou moins bien restaurées. Je n’ose pas encore les couleurs franches et éclatantes. Sous mes yeux une vieille cabane. Va t’elle résister aux tempêtes de l’hiver prochain?  Ces cabanes misent à rudes épreuves de la mer et du ciel demandent un grand soin de la part de leurs propriétaires. Je décide donc d’immortaliser cette vieille cabane proche de l’effondrement. Je choisi mon angle de vue en fonction de la composition de ma page à venir.

  • Mon sujet principal est la vieille cabane, je la positionne au milieu de ma double page ( lorsque l’on manipule le carnet comme un livre)
  • Pour la lecture en triptyque je positionne la barque au milieu de la scène. Je la dessine vue de côté pour que sa forme fasse comme une flèche qui amène le regard vers la cabane qui doit rester mon sujet principal. Tout le paysage devant moi est lavé par le sel qui donne une couleur grise au charme fou de la morsure du temps.
  • Le paysage à l’horizon n’est que secondaire dans le choix de mon dessin je le traite donc rapidement par l’indication de quelques mats plantés dans la vase et préfère laisser la place pour ajouter le prospectus du lieu. Comme au final son texte ne me plait pas j’utilise l’espace en dessous pour raconter mon histoire.
  • Le code couleur. Ces vieux bois peint laissent échapper bon nombre d’cailles de peinture j’en ramasse quelques unes en harmonie avec le prospectus et couleur de la barque et cabane face à moi. J’ajoute discrètement un jus bleu léger sur la barque ainsi que quelques touches rouille orange en réponse avec les quelques taches du toit de la vieille cabane.
  • De notre dégustation d’huîtres j’ai gardé le set de table aux couleurs ocres jaune  qui se marient avec l’ensemble , pour ne pas faire un placard trop lourd je découpe l’espace prévu au dessin d’une huître pour y coller une véritable coquille sur l’empreinte que j’ai faite d’un morceau de poche d’huîtres. Là encore je colle le morceau de papier pour qu’il se dirige vers le point d’attention de ma page.

La Baudissière

Dans cette page très en couleur je ne savais pas où poser mes yeux tellement tout me faisait envie à dessiner.

  • Devant moi une superbe enfilade de maisons plus colorées les unes que les autres et cette petite cabane bleue qui appelle mes pinceaux; Je fais donc le choix de faire un rectangle pour y inscrire mon enfilade de cabanes (je ne le trace au feutre qu’une fois ma page finie et surtout je le trace en traits interrompus pour plus de vivant). Je fais attention de laisser de la place pour mon titre et petites illustrations découpées dans le doc touristique.
  • Chose faite je me déplace pour pouvoir dessiner cette jolie cabane bleue sur la berge en face. Soudain mon regard est attiré par le nombre de poteaux et de fils électriques qui traversent cette scène ce qui m’amuse j’ajoute donc quelques fils dans ma perspective.
  • C’est alors que je vois cette mouette rieuse qui depuis plus d’une heure se moque au dessus de moi. J’en saisi le croquis en gros plan qui va parfaitement combler le coin gauche de ma page. Pour donner un lien entre ma cabane et cette mouette j’ajoute un poteau électrique qui va me permettre de lier les éléments de ma composition.
  • Pour l’équilibre de ma page il me manque un élément imposant dans l’angle opposé de ma mouette. Je remarque que chaque faîtage de cabane est orné d’un épi en bois aux formes différentes et originales. Après avoir fait un album photo de chacun d’eux j’en dessine un en gros plan.

Et voilà vous savez comment naît, vit et se compose une mise en page.

Le défi de cette semaine

Sur une feuille format A4 maximum vous allez composer une mise en page sur le modèle de celle ci-dessus. Le thème que vous choisissez est totalement libre ainsi que le sens de votre feuille portrait ou paysage, par contre je veux que cette page comprenne :

  1. un croquis ou une photo (pour ceux qui ne se sentent pas à l’aise avec le dessin) dans un cadre rectangulaire,
  2. un autre croquis ou photo dans un cadre carré.
  3. un élément graphique pour lier les 2 cadres
  4.  un ou deux croquis en gros plan ( cela peut-être en dessin très simplifié, il suffit de bien travailler les ombres pour qu’un simple cercle devienne une jolie sphère…)
  5. un titre dans une typographie qui doit être soignée (pinterest déborde d’exemples de typos)
  6. une phrase de légende de présentation de votre scène.

Je propose ce défi  car plus on travaille plus on progresse. Mais chacun met la barre à son niveau en fonction de ses propres capacités. Alors que ce soit sur  ma boîte mail carnetsdelaurence@gmail.com ou sur le groupe  facebook atelier carnet de voyage (cliquer sur le lien) Ce groupe a toujours été bienveillant envers chacun quelque soit son niveau, et je tiens qu’il en soit toujours ainsi. Il y a de la place pour tous autant pour ceux qui débutent et que j’encourage que ceux qui ont des connaissances et qui du coup font bénéficier les autres de leur expérience.

Et si vous souhaitez recevoir mes tutoriels dans votre boite mail inscrivez-vous à mon infolettre

 

#17 bis- Composition avec embossage et aquarelle

Réaliser une page délicate comme une fleur de pommier

Bonjour petit cro’coeur,

En ce début de printemps la nature explose alors qu’hélas en raison du confinement nous ne pouvons librement en profiter. Mais peut-être depuis votre fenêtre avez-vous la possibilité de percevoir un arbre fruitier qui offre aux insectes son nectar gorgé de soleil. Ou peut-être comme moi avez-vous la chance d’avoir un jardin et pouvoir ainsi profiter en toute quiétude de la beauté de ces floraisons.

Comment ne pas rendre hommage à cet arbre magnifique de la taille d’un érable que j’ai en face de chez moi. Ce pommier centenaire continue à offrir aux habitants du hameau ses fruits délicieux. J’ai donc décidé de faire une jolie page tout en douceur pour cette fleur délicate.

Je tenais avant tout à vous présenter mes excuses pour la qualité des photos mais comme j’ai fait l’erreur d’utiliser un carnet à spirale je ne peux réaliser de scan, ce sont donc des photos prises avec mon téléphone.

mise en page sur le thème de la fleur de pommier
  • Pour réaliser cette page mes outils sont :
  • une branche ou une photo de fleurs de pommier
  • votre feuille de fond en papier pas trop épais pour pouvoir voir à travers sur une source lumineuse
  • deux carrés de papier de couleur grise, de la colle
  • un stylo bille noir
  • de la peinture acrylique blanche
  • aquarelles
  • un pochoir de cerisier
  • une aiguille à tricoter, ou pic en bois, ou stylo bille qui n’écrit plus
Lire la suite #17 bis- Composition avec embossage et aquarelle

#17-pas à pas composition d’une page de carnet de voyage

Bonjour petit cro’coeur,

Je ne sais pas vous, mais moi je trouve qu’il commence a y avoir dans l’air un sentiment de vacances. Cette semaine alors que le soleil était au plus chaud j’en ai profité pour faire une petite  promenade au plan d’eau de Meissin. J’aime beaucoup ce endroit non pas pour la qualité exceptionnelle de ses activités nautiques mais pour son authenticité.

Lire la suite #17-pas à pas composition d’une page de carnet de voyage

#14- Mise en pa(ysa)ge 4/4- jouer avec les textes

Composition et mise en page des petits croquis du tuto petits paysages

# 14 tuto composition avec mise en accent sur le texte

Bonjour petit cro’coeur,

Dernière situation : Pour cette mise en page j’ai souhaité mettre l’accent sur le graphisme de mon texte c’est lui qui est le point fort de ma page.

J’ai choisi un joli texte sur un coquillage. Du coup j’ai tracé des lignes sinueuses les unes en dessous des autres (comme des  ondes de l’eau) sur lesquelles j’ai écrit mon texte. Pour être sûre que mon texte soit  bien d’un bout à l’autre de mes lignes je l’ai déjà tracé au crayon de papier pour serrer ou écarter les lettres pour bien les faire coïncider avec la longueur de mes lignes.

J’ai utilisé une police simple peu large et étirée en hauteur. Je garde la largeur de mes lettres constante je ne joue que sur la hauteur en fonction de l’espace entre les lignes.

Une fois mon texte bien positionné sur mes lignes au crayon de papier. Je les redessine avec 3 nuances de bleu pour bien différencier les lignes et faciliter la lecture. Je gomme les lignes qui m’ont servies de guide.

J’en écris un second pour réaliser le haut de ma mise en page. Je n’ai maintenant plus qu’a compléter mon texte avec une photo de plage trouvée dans un magazine touristique.

Je viens ajouter mon petit croquis de paysage de mer que j’ai traité en bleu et je compose de manière très épurée.

Voilà  vous venez de découvrir par ces 4 derniers tutoriels le rôle de la mise en page qui selon moi est essentielle à tout bon carnet de voyage qui se respecte. Alors souvent quand je lis qu’un carnet de voyage doit être uniquement réalisé sur le vif pour qu’il puisse être le reflet de ce que l’on veut y mettre je ne suis pas d’accord. En tous cas pour moi ce n’est pas ma manière de travailler.

Certaines personnes disent faire du carnet de voyage alors que je n’y vois que du carnet de dessins et croquis ou les mises en page consistent à une accumulation des dessins et croquis les uns contres les autres.

Vous avez découvert à travers ses quelques tutoriels quelle est ma conception de cet art du carnet de voyage. Qu’il soit au bout du monde, le fruit de rencontres, le reflet de votre quotidien, ce carnet restera toujours votre oeuvre et vous le traitez comme cela vous fait envie et plaisir. J’aime le voir comme un cahier d’histoires illustrées ou d’illustrations légendées. J’aime que le texte soit au service des images et que les images illustrent les histoires, c’est toujours un doux mélange entre les deux.

Les vacances approchent, les projets de voyages et carnets vous démangent les doigts alors exercez-vous avant de partir pour avoir tous les bagages suffisants lorsque vous serez sur le terrain.

Et si vous souhaitez recevoir mes tutoriels dans votre boite mail inscrivez-vous à mon infolettre

 

#tuto 8-composition fond aquarelle et texte

 

Composition et mise en page d’une nature morte à la pomme.

Composition campagnarde sur fond en aquarelle et texte

Bonjour petit cro’coeur,

Vous avez été nombreux à apprécier ma page « Plaisirs campagnards »

Je vous en ai donc fait ce tutoriel dans lequel je vous montre comment de manière très simple faire un fond de page, puis l’utiliser en toute liberté et bien évidement mes petits secrets de mise en page.

C’est parti.

Vous avez besoin de :

  • un sac plastique, réutilisable à volonté
  • encres à dessin ou aquarelles ; personnellement je n’ai que les 3 couleurs primaires +1 noir et sienne à partir de cela je fais toutes mes couleurs.
  • Une tasse avec son café, quelques pommes, un couteau
  • une brosse plate, un pinceau moyen, un stylo bille, un feutre gouache blanc type Posca
  • une éponge blanche magique de Monsieur propre
  • un pochoir « typo café »
  • une feuille A4 de papier dessin. Si vous l’humidifier recto verso et fixez sur votre planche à dessin avec du kraft gommé ou du scotch pour peintre une feuilles 180 gr peut largement suffire… faire sécher elle va se tendre et plus de soucis de feuille qui gondole. J’ai toujours une feuille d’avance tendue qui m’attend .

Etape 1 : préparation du fond

Sur mon sac plastique je dépose de manière éparse quelques gouttes bien concentrées d’aquarelles aux couleurs d’automne : vert, jaune doré, rouge carmen, sienne et ce totalement au hasard. Je retourne ce plastique et vient le disposer sur ma feuille. Avec les doigts je fais adhérer le plastique à la feuille en faisant migrer les couleurs

Faire attention à ne pas trop les mélanger pour regarder des couleurs franches et propres. Lorsque le résultat me convient je retire délicatement le plastique.

Etape 2 : Je compose ma nature morte.

Un point haut dans le fond à droite (la tasse), un premier plan (le couteau) quelques objets disposés de manière naturelle ( mes pommes de couleurs différentes, coupées ou non) le tout sur une planche en bois pour créer un ensemble.

Etape 3 : Maintenant positionnons nous sur la page.

Je choisi une composition en triangle( pomme coupée en 2 à gauche / anse de la tasse à droite/ angle de la planche. Comme ce triangle pointe vers le bas, pour que ma construction ne « tombe » pas et permettre au regard de rester à l’intérieur de la page, je positionne mon couteau pointé dans l’autre sens en premier plan pour fermer la page alors que l ‘angle de la planche nous invite à observer le contenu qui s’y trouve.

Etape 4 : Mise en page

De suite sur la gauche j’ai placé des petits angles pour réserver l’espace dans lequel je vais écrire mon texte. Du coup le dessin de ma pomme est coupé en angle .

Etape 5 : la mise en couleur.

Je commence à aquareller ma tasse en prenant garde de faire jouer la lumière sur le vernis de la céramique. Je me moque totalement des couleurs de fond qui couvrent ma page, j’ajoute le rouge de ma tasse sur le fond existant et laisse en réserve les motifs sur ma tasse . Pour donner plus de vie et de volume à ma tasse je mélange le rouge carmen au sienne  pour donner les ombres de l’intérieur et du cul de la tasse et ajoute du bleu complémentaire du rouge à l’ombre de mon anse et du pied

Par contre lorsque je souhaite faire le rendu de ma pomme coupée une tache verte, trop forte, me gène. A l’aide d’un morceau d’éponge magique très légèrement humide je viens essuyer la surface de l’aquarelle pour laisser remonter le blanc de mon papier. Je peux également l’accentuer en utilisant un feutre gouache blanc.

Astuce : vous pouvez utiliser cette éponge magique lorsque vous avez fait une tache d’aquarelle que vous souhaitez faire disparaître. Mais attention de ne pas trop frotter votre papier vous risquez de le faire pelucher. Alors c’est magique hein ?

Etape 6 : je poursuis la mise en couleur en observant bien les ombres.

Ce sont elles qui donnent le côté vivant et les volumes de mes formes, que je vais traiter en noir coloré. Si vous observez bien les ombres portées d’un objet vous pouvez remarquez qu’il est difficile de voir ou fini l’objet et où commence son ombre. La couleur de la pomme se projette sur la planche et l’ombre remonte sur la pomme. Le passage se fait en reflet de l’un sur l’autre.

Etape 7 : pause café

Tant que mon café est encore chaud j’en bois tranquillement quelques gorgées, mais pas tout surtout, pendant que le tout sèche.

Chose faite avec ma brosse plate je viens avec le café faire la couleur chaire de mes pommes mais également celle du bois de ma planche. Je passe une ou 2 couches pour obtenir un effet plus ou moins soutenu.

Astuce j’ai en permanence dans mes affaires un petit flacon de café ( vieux reste de cafetière ou café froid non but que je ne jette surtout pas) il me sert pour colorer mes bâtiments en pierre, traduire la couleur de la peau, faire des fonds légers etc. L’avantage j’ai toujours une couleur constante tout au long d’un carnet

Etape 8 : Amélioration des tracés.

A l’aide du stylo bille noire je retrace certaines formes pour leur donner plus de finesse et de précision. J’estompe certaines le marrons de fond entre mes 2 pommes à gauche avec le posca blanc. A cette étape ma construction de page ne me convient pas. Si je viens écrire mon texte dans le cadre en  coin gauche comme prévu je vais avoir trop d’éléments en pieds de page qui vont tasser toute ma page. Je viens donc exploser quelques gouttes d’encre à l’opposé de mon couteau. J’ajoute du noir bleuté autour de ma tasse pour donner une ambiance autour de cette scène et jouer par la diagonale avec mon texte, mais cela ne me satisfait pas. Initialement je souhaitais l’écrire dans un carré en bas gauche. Mais rapidement je juge plus intéressant d’écrire sur une colonne entière.

Composition et mise en page d’une nature morte à la pomme.Etape 9: Ecriture des textes

L’écriture tout comme le dessin se travaille.  Régulièrement je fais mes gammes avec des lignes d’alphabets comme j’étais petite à l’école, mais ici le but est de maîtriser de jolies lettres. Je trouve qu’il n’y a rien de pire que d’avoir une jolie illustration flanquée d’une légende ou d’un titre écrit n’importe comment avec une vilaine écriture….On est bien d’accord ce que vous aimez dans mes pages ce sont autant mes illustrations que mes mises en page de textes joliment écrits. Je ne vous demande pas forcement de faire de la calligraphie mais au moins quelques efforts. Et pour des jolis titres je vous propose la solution avec mes pochoirs de typos   j’en ai plus d’une quinzaine à vous proposer,  vous devriez trouver votre bonheur.

Quelques conseils pour l’usage de mes pochoirs : Toujours écrire au crayon de papier avant de retracer vos lettres au feutres car concentrer sur ce que vous faites vous risquez d’oublier une lettre…. Wouarf  pas moi… vous dites vous. Et bien si je peux vous dire que c’est déjà arrivé à tout le monde.

Prenons le cas présent, placer mon titre vertical de bas en haut  va rajouter à la dynamique de ma page. Après avoir tracé à la règle une ligne sur laquelle je vais dessiner mes lettres je commence à positionner le C du début et le S de fin. Ensuite je regarde où se trouve le milieu et vient positionner le G centre de mon mot puis je réparti régulièrement toutes les lettres entre de chaque côté. Une fois que la mise en place me convient je retrace mes lettres au feutre fin noir ou de couleur. attention si vous souhaitez utiliser mes pochoirs avec des encres ou aquarelle , humidifier à peine une éponge avec votre couleur et tamponner le pochoir. Si c’est trop mouillé le liquide passe sous le pochoir et fait un gros pâté…

Et bien voilà vous avez encore tous mes petits secrets donc à vous maintenant de faire.

Votre défi : me faire une jolie composition similaire dans les techniques proposées. Ne seront validées que les compositions qui comportent un joli travail de texte et de titre qui feront d’une simple page d’e croquis une véritable composition

Comme d’habitude je vous invite à poster votre travail sur le groupe facebook atelier carnet de voyage (cliquer sur le lien) pour partager vos impressions faire vos critiques constructives mais également me dire ce qui vous a posé problème. Ou me partager votre création par courriel à carnetsdelaurence@gmail.com

à tout bientôt….

 

#05-dessin et aquarelle de base – les oiseaux

 

Tuto#5 dessin par le contour et base de l’aquarelle, mise en page aux oiseaux

A toute saison vous avez la possibilité d’observer les oiseaux mais lorsque l’hiver est là, les feuilles des arbres ont disparu et laissent les oiseaux au regard de tous. Pour peu que vous ayez mis quelques graines sur vos fenêtres et vous pouvez les observer dans leurs plumes gonflées. Je vous propose donc de réaliser cette page de carnet,  son dessin mais aussi sa mise en page.

Il vous faut :

  • une feuille de papier aquarelle ou a défaut une feuille de papier dessin au moins 180 gr si vous souhaitez que votre feuille ne se déforme pas trop
  • Crayon de papier HB et gomme
  • Un feutre indélébile  noir 0.5mm
  • Quelques aquarelles ou encres à dessin
  • un pinceau plat , un pinceau n°4, un pot d’eau claire, un chiffon

Tous les carnettistes vous dirons qu’il faut dessiner sur le vif d’après des sujets réels….et bien laissons les dire, car je sais bien que tout le monde ne sait pas dessiner sur le vif et encore moins faire une mise en page qui soit d’intérêt.  Je vais donc ici vous aider à faire les deux. Lire la suite #05-dessin et aquarelle de base – les oiseaux

#04- Dessin d’après nature, le trait par le contour

Bonjour Petit cro’coeur,

 Tuto #4 -Dessin d’après nature, en tracé par le contour et organiser son texte

Je vois que vous êtes des cro’coeurs assidus, les pages que vous avez partagées sont magnifiques et votre motivation fait plaisir. Aujourd’hui nous allons passer au dessin d’après nature. Et oui, on passe à l’étape suivante.

Exercice numéro 1 : 
Pour cet exercice vous allez choisir une jolie banane, bien appétissante. Il vous faut également : un stylo bille qui écrit bien et qui n’a pas le nez qui coule, 2 feuilles de papier blanc, quelques crayons de couleur Lire la suite #04- Dessin d’après nature, le trait par le contour

#03-Mise en page mettre en avant certains éléments

Bonjour Petit cro’coeur,

 Tuto #3 – Comment mettre en avant certaines parties d’un croquis.

Nous voici cette semaine pour la suite de nos gestes de base, avec un petit paysage en différents plans. Vous allez voir qu’à partir d’un même paysage en fonction de ce sur quoi on met l’accent la signification de l’image sera très différente.

Lire la suite #03-Mise en page mettre en avant certains éléments

#02-Gestes de base pour pratique du carnet de voyage- croquis au trait

 

Bonjour  petit cro’coeur,

Tuto #2 croquis au trait et mise en page

Alors comment avez -vous trouvé ce petit exercice sur les « gribouillis » et leur petite mise en page? Eh si je vous dis qu’avec ces « petits gribouillis vous allez faire votre premier paysage. Mais si on y croit.

Regardez bien cette image,

petit paysage de neige en gribouillis

Vous les reconnaissez vos « choucroutes » qui forment les sapins, vos « crottes de chien fumantes » qui suggèrent les sapins à l’horizon, vos « p’tit points » pour l’épaisseur de la neige  hachures pour les ombres. Et oui tout le monde est là!!! Pour commencer vous allez imprimer cette page et découper le petit paysage à l’arbre en un carré de 8x8cm environ. Ensuite vous allez prendre une feuille de papier A4 type papier dessin 125gr pour coller tout cela dessus

 

Lire la suite #02-Gestes de base pour pratique du carnet de voyage- croquis au trait

#01-Gestes de base pour pratique du carnet de voyage

Bonjour petit cro’coeur,

Tuto #1 – travailler le trait et mettre en page

Aujourd’hui nous allons travailler les différents types de traits qui peuvent être utilisés comme symboles graphiques. Très utiles dans vos croquis ils vous serviront à traduire tous types de textures. Plus vous les maîtriserez, plus ils deviendront votre signature graphique de la même manière que votre écriture vous est personnelle.

Ces exercices sont issus du journal du randocroqueur  proposé par Bruno Molière qui hélas nous a quitté beaucoup trop tôt. Je ne fais ici que vous proposer en plus un travail de mise en page.

Lire la suite #01-Gestes de base pour pratique du carnet de voyage