#16 -Gestes de base pour pratique du carnet de voyage- mise en pa(ysa)ge 3/4

Composition et mise en page des petits croquis de paysages du tuto #13

Composition verticale

Bonjour petit cro’coeur,

Cette fois encore je vais inventer une histoire à ma page. Avec des éléments qui se succèdent et tout comme dans la mise en page d’un texte, chaque image vient à la ligne comme un nouveau paragraphe.

3ème situation : le matin rêveuse, devant ma tasse de thé, je réfléchi à ce que je vais faire ce weekend.

Pour moi cela évoque une succession d’images les une au dessous des autres en fonction des différentes propositions qui me viennent à l’esprit. Une idée en chasse une autre , une réflexion en appelle une autre. Mais le tout en douceur au rythme des éléments.

J’aurai pu donner une légère inclinaison à ses image , un peu comme ma tête penchée sur le côté alors que je réfléchi. Mais comme j’ai fais le choix de cette aquarelle de tasse cela aurait repris les codes de l’élément feuille de journal collée et gribouillis à la bougie dans ma zone bleue. Le regard serait alors envoyé directement vers l’illustration de ma tasse qui en plus est en couleur, et le sujet de ma page aurait alors été mon thé  et non mes croquis de paysages.  Je dispose donc mes images de manière bien verticales.

L’écriture noire à droite de ma page la ferme  et renvoie mon regard vers la zone grise de mes 3 croquis. Naturellement je positionne mes textes  en alignement de chaque croquis coincé entre les 2  éléments graphiques  comme une réflexion interne.

Je ferme le bas de ma page  par un joli titre trouvé dans une publicité qui amène le regard vers la cuillère qui remonte  vers la tasse. Et le regard suit un mouvement circulaire entre tous ces éléments. Dans un mouvement doux et sans heurt.

Défi de la semaine :
 Que vous soyez  au réveil une tornade, ou que seul un litre de café parvient à vous sortir de votre sommeil. Racontez moi à votre tour vos rêveries matinales…
Vous pouvez remplacer l’aquarelle de la tasse par une photo trouvée dans un magazine. Mais je vous conseille d’abord de faire l’essai de l’aquarelle il sera toujours temps de recoller une image si vous n’êtes pas satisfait.
Un petit croissant avec le café?

Faites- vous plaisir et surtout faites nous plaisir aussi en partageant vos pages groupe facebook atelier carnet de voyage (cliquer sur le lien) que j’ai crée spécialement pour partager ensemble nos pages et astuces.

Et si vous souhaitez recevoir mes tutoriels dans votre boite mail inscrivez-vous à mon infolettre

 

tuto page carnet de voyage – oiseaux

 

J’ai bien envie pour Noël de vous offrir ce petit cours de page de carnet. L’hiver est là, les feuilles des arbres ont disparu et laissent les oiseaux au regard de tous. Pour peu que vous ayez mis quelques graines sur vos fenêtres et vous pouvez les observer dans leurs plumes gonflées. Je vous propose donc de réaliser cette page de carnet,  son dessin mais aussi sa mise en page.

Il vous faut :

  • une feuille de papier aquarelle ou a défaut une feuille de papier dessin au moins 180 gr si vous souhaitez que votre feuille ne se déforme pas trop
  • Crayon de papier HB et gomme
  • Un feutre indélébile  Staedtler  pigment liner  0.5mm
  • Quelques aquarelles ou encres à dessin
  • un pinceau , un pinceau n°4 un pot d’eau claire, un chiffon

Tous les carnettistes vous dirons qu’il faut dessiner sur le vif d’après des sujets réels….et bien laissons les dire, car je sais bien que tout le monde ne sait pas dessiner sur le vif et encore moins faire une mise en page qui soit d’intérêt.  Je vais donc ici vous aider à faire les deux.

Tout d’abord  vous allez commencer par dessiner  au crayon de papier dans la partie gauche de la feuille. mes 2 oiseaux.  Si vous n’avez pas le trait aisé je vous conseille d’imprimer ces 2 oiseaux et positionner l’impression tête en bas, (du coup dessiner en bas à droite de votre feuille). Cette démarche va vous aider à bien dessiner ce que vous voyez et non ce que vous croyez voir. Tracez ainsi segment par segment en faisant bien attention au positionnement de chaque trait par rapport à l’autre

C’est parti, j’ai donc choisi de mettre mon modèle à l’envers.

Positionner votre impression tête en bas pour vous aidez à dessiner les contours
Commencez en bas à droite à 5cm dans les 2 sens

 

 

Vous avez désormais dessiné vos 2 oiseaux.  Vous pouvez donc remettre votre feuille à l’endroit. Alors? Que pensez-vous du résultat?

Maintenant nous allons passer à la mise en couleur. Pour cela vous trouverez les instructions de couleurs inscrites sur chacune des parties. Ne faites pas attention au cadre et lignes tracées autour nous y reviendrons après , pour le moment seuls nos oiseaux nous intéressent.

Schéma 2

ASTUCE SI VOUS N’AVEZ PAS L’HABITUDE DE L’AQUARELLE /  Je vous conseille dans un premier temps de préparer dans une soucoupe vos différentes couleurs, du rouge carmin, terre de sienne, bleu ardoise ( cyan+noir), jaune  et noir. Ainsi vous pourrez travailler avec des couleurs « propres » et surtout vous pourrez travailler rapidement avant que le papier ne sèche.

  1. A l’aide du pinceau plat vous allez passer toute la surface du rouge gorge à l’eau claire, votre papier doit briller à la lumière.
  2. Prendre ensuite votre pinceau rond n°4, commencez par déposer le  rouge carmin le long de la gorge. Votre papier étant imbibé d’eau la couleur fuse et s’arrête là où le papier est sec ( cette technique s’appelle travailler sur l’humide).
  3. Vous pouvez passer plusieurs fois votre pinceau du côté gorge pour accentuer la couleur.
  4. Nettoyer votre pinceau  ressuyez-le et sans attendre le tremper dans la couleur sienne, venez déposer un trait un trait de sienne au bord de votre tache rouge. Les 2 teintes entre en fusion. Retrempez votre pinceau dans le sienne et couvrir la surface de l’oiseau.
  5. Nettoyez votre pinceau ressuyez-le et venez déposer du bleu ardoise sur l’arrière de la tête, le pourtour de l’aile , le dessous de la queue jusqu’à votre partie rouge. trempez votre pinceau d’eau l’eau sans le lever égouttez-le et venez déposer sur la queue le bleu ardoise ainsi dilué.
  6. Laissez sécher.
  7. Après séchage ajouter l’œil , le bec et les taches autour du bec ( technique sur sec )
  8. Vous pouvez alors souligner ou corriger certains contours en les surlignant au feutre noir 0.5mm
Rouge gorge

Nous allons maintenant passé à la mésange :

  1. A l’aide du pinceau plat vous allez passer toute la surface de la mésange  à l’eau claire à l’exception de la partie qui doit rester blanche que vous  laisser en papier sec, ailleurs votre papier doit briller à la lumière.
  2. Prendre le pinceau rond n°4 utiliser de la couleur jaune fortement diluée. Déposer la couleur en escargot en partant de l’extérieur vers l’intérieur de façon à avoir une concentration de pigment au centre de votre escargot.
  3. Prendre le bleu ardoise, venez le déposer au dessus de la tête sur les ailes et sur la queue.
  4. tremper votre pinceau dans l’eau pour dilué la teinte, venir déposer un liserer sur le pourtour de votre escargot.
  5. Laissez sécher
  6. Une fois sec accentuer les traits des plumes des ailes avec quelques traits en bleu ardoise, diluez votre teinte et revenir sous le ventre de l’oiseau.
  7. Finir avec du noir pour la gorge le bec et l’œil. Attention de laisser un petit point blanc dans l’œil pour plus de réalisme
  8. vous pouvez là encore accentuer certains contours au feutre noir.

    Mésange

Nous allons maintenant considérer notre mise en page, car ces 2 oiseaux aussi beaux soient-ils ainsi posés sur la feuille n’ont pas bien d’intérêt et notre page peu de vie.

Vous allez donc dessiner au feutre noir le cadre autour des oiseaux, les traits qui simulent le tronc du bouleau ainsi que les branches sur lesquelles sont posés les oiseaux selon le modèle schéma 2. Ne pas oublier les petites traits horizontaux. Et la vous allez voir comme il est facile de peindre l’écorce du bouleau

ASTUCE ÉCORCE DE BOULEAU :  l’écorce du bouleau est lisse et blanche avec ici et là quelques traces plus foncées et granuleuses. Pour faire son rendu rien de plus facile. Il vous suffit d’une bougie blanche ( type chauffe plat par exemple) Vous allez utiliser la tranche de la bougie comme un crayon de couleur. Vous venez frotter la surface du tronc avec votre bougie , faire quelques allers et retours pour bien remplir toute la zone (attention de ne pas passer sur vos oiseaux) regarder avec le reflet de la lumière que votre bougie remplie bien toute la zone souhaitée. Chose faite vous chargez un pinceau plat d’un léger gris  et peignez sur la bougie. La paraffine bouche le grain du papier et joue comme répulsif ne laissant passer les pigments qu’aux endroits où le papier n’est pas entièrement bouché. Et voilà, 1 minute chrono pour faire une superbe écorce de bouleau.

Vous n’avez plus qu’à ajouter en bas à droite de votre feuille le dessin d’une jolie plume que vous soulignerez d’une légère ombre à l’aquarelle et votre page est finie.

BRAVO! Je vous invite à partager votre création dans le groupe facebook  Atelier-carnetDeVoyage