Parce que nous sommes tous des grands enfants

La rentrée approche à grands pas, mais j’ai encore bien l’esprit en vacances. Hier alors que je suivais un défi de croquis, le thème était  :  » dessiner une ou plusieurs chaises ». Pas très inspirée et  franchement pas envie de m’enfermer dans  mon appartement sans terrasse, ni salon de jardin.

Je me replonge alors dans mes photos de Bretagne et tombe sur celles de LIZIO. Hameau situé dans le pays de Malestroit, LIZIO est niché dans la verdure, une terre où la nature enchanteresse divulgue les charmes de son patrimoine et éveille les sens. Lizio, village de caractère de Bretagne, fière et belle, où s’égrènent çà et là de vieilles demeures en habits de lierre, des fours à pain, de vieux moulins, ces témoins oubliés qui nous content leur histoire.

Comment ne pas succomber au charme fou de cette vieille chaise couverte de fleurs. Mon sujet de dessin est tout trouvé.

Il n’y a pas que son charme qui est fou. Sur les routes ombragées de Lizio vous y trouverez également un  poète ferrailleur un peu fou. Son petit univers regorge d’automates faits de tous les ustencils qu’il a plus glaner en déchetterie et qui lui ont parlé. Avec la plus grande poésie il les assemble par des machineries que  petits et grands se font un plaisir à mettre en route.

Chuintements et grincements accompagnent les mouvements de ces machines infernales alliant humour et poésie.  Et lorsque vous vous promenez dans son jardin ce sont les maisons droit sorties d’Alice au pays des merveilles qui jalonnent votre visite.

Alors qu’arrive la rentrée que les souvenirs de classes remontent à l’esprit qu’il est bon de voir que certaines personnes ont su garder cette part de rêves dans lesquels ils nous font voyager…

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.